The website is currently under maintenance. We apologize for any inconvenience that this may cause
Incorporated in
2010
Countries
'France', 'Ireland', 'Italy', 'Norway', 'Portugal', 'Spain'
Contact

Asociación CARP – Red Cántabra de Desarrollo Rural
c/ San Martín del Pino, 16 -3
39011 Peñacastillo-SANTANDER (Espagne)
Tel. +34 942 32 12 83
info@prehistour.eu

Chemins de l’art rupestre préhistorique

L'art rupestre préhistorique est l'art des premiers européens. C'est la première forme d'expression culturelle, sociale et symbolique majeure que l'on possède de l'Humanité. Il apparut in Europe, il y a 42.000 ans et s'est développé à travers le paléolithique supérieur, le néolithique, l'âge de cuivre, l'âge de bronze, jusqu'au début de l'âge de fer dans certaines zones. Il se compose de manifestations figuratives et de formes schématiques et abstraites, faites de dessins, peintures ou gravures sur les murs de grottes, d'abris de pierre, d'affleurement rocheux à l'air libre, ainsi que quelques constructions mégalithiques.

Présentation 

Altamira, Espagne

Depuis la reconnaissance scientifique de la grotte d'Altamira en 1902, l'art préhistorique constitue une importante ressource culturelle et touristique pour l'Europe, notamment dans les régions du Sud de la France et le Nord de l'Espagne. Les grottes d'Altamira et de Lascaux ont été développées dans le cadre d'un monde émergeant dans le tourisme préhistorique, et dans les années 60 ont expérimenté un boom qui a mis ces sites en danger. En effet, jusque récemment, l'offre touristique basée sur les sites d'art rupestre a manqué d'une structure adéquate structure et d'une politique capable de combiner conservation et usages touristiques appropriés, correspondant aux besoins du public. Heureusement, dans les dernières années, ceci a grandement évolué et a commencé à développer des musées thématiques et des centres pour recevoir confortablement un grand nombre de visiteurs, tout en protégeant l'art rupestre.

Plus de 150 sites d'art rupestre sont ouverts au public en Europe, la plupart dans des pays comme la Norvège, la Suède, l'Irlande, le Royaume-Uni, l'Italie, le Portugal, et particulièrement, la France et l'Espagne. Beaucoup sont de petits sites (une grotte, un abris rocheux, un petit musée ...), mais il y a des lieux avec des infrastructures touristiques significatives où il est possible de voir de grands sites archéologiques. Le développement technologique a permis la construction d'excellents facsimilés de panels de peintures et gravures, incluant des reproductions complètes de grottes et d'abris rocheux, ce qui facilite l'exposition de cet art à des milliers de touristes sans compromettre les sites originaux, dont beaucoup d'entre eux ne peuvent recevoir que quelques visiteurs par jour ou aucune visite du tout.

L'intérêt culturel et touristique du premier art de la Préhistoire en Europe a été noté par l'UNESCO en reconnaissant comme patrimoine mondial des sites comme Alta (Norvège), Tanum (Suède), Brú-na-Bóinne (Irlande), Valcamonica (Italie), les grottes de Vézère Valley (France), Altamira et d'autres grottes de la région Cantabria (Espagne), les abris rocheux avec de l'art levantin des côtes méditerranéennes (Espagne), les sites Foz Côa et Siega Verde (Portugal-Espagne) et le dernier, la grotte de Pont d´Arc, nommé Chauvet, (France). La reconnaissance d'itinéraire culturel européen par le Conseil de l'Europe a aussi récompensé cet art.

Près de 1,5 million de visiteurs vinnent chaque année aux endroits où les premiers habitants d'Europe produirent leur art rupestre transcendental, un art plein de symbolisme motivé par les croyances religieuses et plein de références à la nature. Un art naturaliste au début, mais aussi plus tard, schématique et avec une capacité d'abstraction qui ne sera pas répété avant le début du vingtième siècle.