• Itinéraires à la Une : Sites clunisiens en Europe. Entretien avec Christophe Voros de la Fédération Européenne des Sites Clunisiens

    Pourquoi et comment est-ce que votre itinéraire culturel a débuté? 


    L’abbaye de Cluny a rayonné dans toute l’Europe dès le XIe siècle jusqu’à la fin du Moyen Âge. C’est en fêtant les 1000 ans de la mort de son 4ème abbé, Mayeul (+994), que les sites qui partagent cette même histoire ont décidé de créer en 1994 la Fédération qui porte aujourd’hui l’Itinéraire culturel du Conseil de l'Europe. Cette structure européenne s’est développée avec l’aide des élus des communes concernées, mais aussi celle des associations qui oeuvrent pour le patrimoine clunisien, ainsi que des centaines d'autres citoyens. Leur volonté était d’inscrire leurs actions culturelles, touristiques et de communication dans la perspective de cette histoire commune. Plus d'information sur notre site.


    Comment est-ce que votre itinéraire culturel contribue aux valeurs, à l’histoire et au patrimoine européens? 


    Nous pensons que « faire Europe », c’est partager les mêmes informations et en permettre l’accès à tous. La Fédération a donc conçu des outils numériques en 4 (bientôt 5) langues, comme son site internet ou la plateforme Clunypedia, dont la carte numérique présente chaque semaine de nouveaux sites clunisiens géolocalisés du territoire européen ! Cette carte est créée avec les universitaires qui étudient la question clunisienne. D’autre part, en plus des habituelles actions culturelles (colloques, édition de documents), chaque site clunisien met en place une signalétique spécifique unique et travaille, en réseau, sur des projets thématiques ou transfrontaliers.Pour plus d'informations, cliquez ici.


    Dans quels nouveaux pays voyez-vous votre itinéraire dans un futur proche?


    CActuellement, le réseau des sites clunisiens est actif en Ecosse, en Angleterre, en Allemagne, en Suisse, en Pologne, en Italie, en Espagne et en France. Des contacts sont établis avec le ministère de la Culture portugais et des collectivités belges pour intégrer ces deux nouveaux pays dans la Fédération. Mais l’Europe centrale sera bientôt à l’honneur (automne 2018) avec l’identification du réseau des sites de la grande abbaye d’Hirsau, qui s’est développé au Moyen Âge en adaptant les coutumes de Cluny sur les terres du Saint-Empire Romain Germanique… Sans compter les pays baltes, qui abriteraient, dit-on, quelques sites d’influence clunisienne marquée !... Pour une carte du réseau, cliquez ici.